Parmi les nombreuses activités culturelles proposées lors de FMLF2015, les soirées à la Caserne du Manège m’intriguaient. J’avais l’impression de regarder un film américain pour adolescents, c’est comme si je me retrouvais dans une scène de ( Danse avec moi ). Un décor rustique fait d’Habits étendus aux couleurs du drapeau belge , une salle quasi-vide sous des rayons lumineux. c’est l’antre de la vraie jeunesse avec un maître des sons qui nous envoie des musiques du monde: Indienne, africaine, chinoise, française,
américaine…hého! c’est de la musique de chez moi çà, hé mon grand, salut l’amie! c’est de la musique haïtienne!

Du compas, avec la voix de  » Coupé-Cloué  », le son du groupe  » Strings  » et cette mélodie, cette musique qui ne trompe pas sa race :  » kote moun yo o, mwen pa we moun yo o  »

Ma fierté n’a d’égale que mon plaisir, un plaisir à savourer les notes compatriotes, mon plaisir n’a d’égale que ma fierté, une fierté de voir des pas étrangers bouger sur ma musique.

On est qu’a trois jours des soixante ans du Compas. Merci Nemours.

Publicités