»Je trouve cela vraiment affreux! Quelque soit la raison qui vous pousse à laisser tomber une décision, il y a une manière de faire. Moi, j’encourage les couples à communiquer d’avantage. Dites vous ce qui marche, ce qui ne marche pas. Si entre eux il y eu un problème sérieux, ils auraient pu éviter cette humiliante scène juste en discutant. D’ailleurs vous avez déjà une chance: vous êtes en couple! »
C’est le commentaire que j’ai moi-même posté concernant une vidéo circulant sur Facebook ce dimanche soir 30/8/15
Il s’agissait d’une mariée abandonnée devant l’Église par son fiancé.
j’ai beaucoup réfléchi avant de cliquer sur  » Partager », je me suis dit que c’est multiplier l’humiliation de cette jeune femme à l’infini, mais mon égo voulant s’exprimer sur le sujet a failli et j’ai cliqué non sans émotion.
Pour moi, cette situation était vraiment triste et je me mettais à la place de cette femme déboussolée, affolée, paniquée!
Les badauds lui criaient après, filmaient la scène, la prenaient en photo sur leur téléphone trop intelligents. Elle hurlaient qu’on arrête de la filmer, elle envoyait des injures au visage des gens voulant s’approcher de trop près, sa famille, figure de la famille haïtienne , tantôt la soutenait, tantôt l’accablait…lui faisant savoir qu’on savait que cela allait arriver! Que c’est agaçant!
A bout de souffle, elle se jette par terre en robe blanche de mariée, voile et dentelles souillées!
Ce qui se révèle être un théâtre de rue au final, la scène était parfaite, même les spectateurs répondaient présent!
Ils riaient à gorge déployée, faisaient des commentaires cinglantes ou amusantes avec leur voisin, on va pas dire de salle, mais de rue!
C’est comme s’ils étaient au théâtre.
Pourtant,personne ne savait ce qui se passait. Cette lamentable scène était aux yeux des gens, tout sauf triste. Aucune compassion, personne ne lui a prêté un mouchoir, personne ne lui a offert une bouteille d’eau, personne n’a essayé de dissuader la foule excitée et joyeuse devant l’échec de cette pauvre fille, d’arrêter son pèlerinage sans destination.
Cette scène de théâtre se transforme en un piège ou un test, dont beaucoup d’entre nous ont échoués!
On s’amuse dans le malheur de l’autre, la chute de notre prochain fait grandir notre bonheur, on se dresse en juge et condamne sans pitié…
Compassion,unité,entraide,respect,soutien des mots dénués de sens!
Soulagement pour certains, peut-être de la honte pour d’autres ou pour aller moins fort juste une pointe de déception, pour y avoir cru beaucoup se traite d’imbécile…
Mais la nouvelle est tombée: ce n’est qu’une pièce montée par la compagnie de théâtre de rue  »BIT HAITI » dans le cadre de la douzième édition de Carifesta en Haiti.

<>
Pourtant je n’aurais jamais pensé qu’une aussi cruelle scène puisse être une comédie!
J’y avais cru!
11923267_1637781876493052_4772728045474447468_n

Publicités