Recherche

Shoomeatove

'' Coeur et Plus ''

Mois

octobre 2015

KISA NOU FE POU KREYOL ?

FB_IMG_1445897086997

Mwen renmen kreyol tankou manmanm ki fèm. Sa vle di, pa mandem kijan ni koman. Sèl sam konnen, li mèt bèl ou lèd, ak defo ou andikape, li se manmanm mwen renmenl.

M sonje leu mwen tap aprann pale franse, yo t komanse fem li lèt A, ti madanm tèt mare lè map aprann ekri…elatriye. Men m pa sonje yo te montrem pale kreyol. Yon jou, mwen menm, ti frèm ak ti sèm, nou jwenn yon liv ki ekri an kreyol nan bifèt liv papa nou, m pa sonje non li, men se te yon liv ki pale sou lasante. Nou lil ansanm. Nou te bien sezi, nou di epa nou konn li kreyol? Se te yon pakèt zafè pou nou!

E poutan, sak rive a montre ke kreyol, se nanm nou. Se pa yon bagay yo met nan nou, Kreyol se nou, nou fet konsa.

Sam sonje tou,lakay mwen, papam t defann nou pale kreyol. Profesè lekol li te ye a, pat dako pitit li yo pale kreyol. Fraz la te en franse konsa:  » Le créole est interdit dans cette maison! »

Manmanm te konn edel, kidonk, m pat ka di mo sa yo: Lanmè: La mer; Madanm: Madame; ak anpil lot anko, menm si se ta kreyol map pale. Se maledve.

Lekol la, pat bay chans tou. Franse pou nou pale, menm sou lakou rekreasyon. San sa, baton, pinisyon.

Se pa sèl mwen ki te viv sitiyasyon sa non, pa vre?

Jodia, 28 oktob la, m sentim kontan jan nan rezo mwen, m wè tout moun ap rejwi, voye pwovèb ak bèl ti mo kreyol tanzantan.

M kontan paske ke m wè tout efo yo met deyo pou yo fe nou rayi sa nou ye li pa mache. Nou kembe la. Nou pa bliye sa nou ye.

M li tou kek zanmi ki pa kontan ditou. Se yo menm ki fem anvi rakonte nou listwa sa. Zanmi sa yo di, se ipokrizi. Ke se jodia nou gen foli pale kreyol. Ke se fe wè, se makak.

Lèm reflechi, m pa dako avek yo. Poukisa?

Yo pa prete nou kreyol, se nou ki fe kreyol. Se lang ak manyè liberasyon nou. Se afè pa nou. Pèson pa ka retirel nan nou si se pa nou menm menm.

Nou pa gen poun bay rezon ak rapo, sou lè nou pale kreyol. Nou deja kreyol la, se konsa nou viv. Poutan sistèm ledikasyon nou, goumen anpil poul te pati kite nou. Li rete tankou yon tach. Se amprent nou.

Lè kreyol mele, se kreyol ki demelel.

M sonje lèm nan inivesite,m t konn gen anpil problem ak kanmarad mwen yo. Depi se travay en gwoup, m pa janm menm kote ak res gwoup la, ki chwazi lang kreyol lè mwen, m vle prezante nan lang franse. Zanmim sa yo te konn dim dwol. Nan tèt yo se paske mwen rayi kreyol, ki pat janm vre.

Men sa nou tap aprann nan se te an franse yo bay li, liv yo en franse, enfomasyon ki sou entenet la yo en franse, peyi nou vle pati al ogmante konesans yo pa konn kreyol.

Kisa nou fè pou kreyol apre pale?

Pi gro pwoblèm nou, se met kreyol en fas franse. Pouki rezon? Sim renmen franse, sa pa vle di m rayi kreyol. Janm redi poum kembe règ gramè, fe devwa, etidye vokabilè poum aprann pale franse?

M pa fet ak franse, men li nan mwen tou. Franse se idantitem, paske li reprezante efo mwen fe poum te akseptel. Se franse ki metem kotem ye a, se lang ki fem pa yon analfabèt, se lang yo montrem li depim ti katkat, se lang konesans ki nan tèt mwen. Franse se byen mwen, piske li se yon eritaj ke mwen aksepte.

Jodia nou selebre kreyol, se bèl. Men pa bliye, kreyol se riches nou. Danny Laferrière, yon moun mwen renmen anpil kom ekriven di sa: « Riches nou pa petwol, ni lot gwo sous yo, se kilti nou. »

Si nou sispann akize franse, a la gro bagay nou ka rive fe ak kreyol nou an! Nou pedi plis tan, nou pedi twop tan nan fe batay kreyol / franse!

Sonje, Kreyol se pa selman yon lang. Se yon fason moun viv tou. Ann voye kreyol monte nan jan nou kapab!

Viv lang ak bèl kilti kreyol!

Publicités

JEAN JEAN ROOSEVELT: UNE FIERTÉ NATIONALE!

D’aussi loin que je me souvienne, c’est-a-dire en 1996, l’année de mon 6ème secondaire au Collège St Louis de jérémie, ce garçon possédait déjà l’âme d’un artiste. Je ne l’ai jamais vu conformiste ou linéaire comme tout élève d’un collège congréganiste huppé, accroché à leurs règlements, leurs interdits.

Ceci dit, je ne l’ai jamais vu non plus boudé, triste, calme ou en froid avec qui que soit. Partout, il traînait un sourire sans fin, une démarche en cascade, une bonne humeur contagieuse et des refrains plutôt curieux, car, ils sonnaient bien.

Un autre élément bizarre, il était toléré par tous les adultes de son entourage. Je n’ai toujours pas compris ce qui peut entraîner une conversation entre lui et ma mère, où les deux envoient des éclats de rire digne d’un  » Sitcom  ».

Et le plus étrange, sa guitare! Toujours en compagnie d’une guitare.

De longues et tranquilles promenades dans l’obscurité d’une ville aux senteurs de vacances de pâques, sa petite bande le suit partout, jusque sur la galerie qui accueillera la sérénade. Un public primitif certes, mais toujours satisfait.Les filles, absolument toutes, repartaient avec des étoiles pleins les yeux et des rêves secrets bien enfouis…dans cette province du Sud, eh bien on est pudique et bien élevés, et les garçons, avec ce goût d’espoir qu’un jour ,le monde sera nôtre!

Un marchand de rêves, un marchand d’espoir!

Avec un talent qui n’a pas tardé à se confirmer, NOUS, on continue de le suivre partout, à se l’approprier, à toujours rappeler aux AUTRES, qu’il est de notre terre, que son nombril y est planté.

Ils nous rendaient fier.

NOUS ici, regroupe deux catégories: ses fidèles compagnons de chemin en particulier, et en général les jérémiens. Les AUTRES, tout ceux que BALLADE MAX a permis de découvrir, un jeune talent, un chanteur de charme, un zuzu, un allié du français, un artiste simple et sympathique, un jeune homme fougueux et ambitieux.

TOUS ne sont pas du même avis, défendre la femme et les enfants, chanter RECOMMENCE, PINGA , IL Y A DANGER est dangereux et n’attire pas forcément que des admirateurs. BEAUCOUP sont méfiants , prudents et même carrément sceptiques.

La nouvelle est tombée comme un coup de massue: JEAN JEAN ROOSEVELT, grand gagnant des 7èmes jeux de la Francophonie, catégorie chanson!

Nice 2013/ 7ème Jeux de la Francophonie
Nice 2013/ 7ème Jeux de la Francophonie

Une Médaille d’Or pour HAITI! Une Haiti qui s’allie à la cause, une Haiti qui comprend, une Haiti qui se réveille et qui entend au même moment où d’autres continents courtisent notre fierté!

Europe, Asie, Afrique, un pèlerinage de musique en faveur de la culture haïtienne!

Liège, une ville que je n’oublierai jamais…pour bien de raisons,  une ville qui m’a aidé a comprendre que la beauté est universelle. Que l’amour, où que l’on va s’exprime de la même manière. En face d’une multitude de gens, de races et d’origines différentes, sa musique coule avec fluidité. Effluves de créoles et de sonorités tchyaka, loin de semer la confusion, sont reçus avec le même air rêveur, la même ferveur, qui rappelle l’adolescent qu’il était et qui chantait des sérénades pour ses amis. Les applaudissements et les cris sont des poches d’air qui font gonfler ma fierté.

IMAG4231
Scène du Théâtre de Liège/ 2ème Forum Mondial Langue Française

Le Festival Francophonie Métissée, s’offre cette année pour sa clôture ce 16 octobre 2015, un Jean Jean Roosevelt riche en accomplissements et encore jeune d’avenir avec en main un nouvel album: MA DIRECTION! Un quatrième opus qui témoigne de la grandeur d’âme de l’artiste, de la dimension universelle de son talent qu’il utilise soit pour attirer l’attention sur les grands problèmes liés aux changements climatiques ( J’ai à coeur ma planète), ou pour dénoncer un système vicieux qui dure depuis trop longtemps ( Victimes) ou encore pour chanter l’amour véritable ( Kima Doon set) entre autres, comme le courage de revivre la traite négrière (l’île de Gorée) ,ou en ouvrant son coeur à son public ( Je suis à donner) à découvrir ce 13 Novembre 2015, lors de la sortie officielle de l’album en Haiti.

L’avenir de la musique haïtienne reste la priorité du chanteur qui s’investit actuellement dans un nouveau projet social pour les jeunes: DOREMI Ecole de Musique, avec l’aide de l’avocate Nathalie Wakam et du notaire candidat à la Présidence d’Haïti Me Jean Henry Céant!

jjr

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :