À ta santé
Je bois,
Sans regarder dans le miroir
Pour ne pas voir mon âme meurtrie, blessée pour avoir été trop généreuse
À ta santé
Je baise,
Sans rien perdre du flot des coups de boutoirs
Pour oublier le ton mièvre de tes murmures à mes oreilles avides de promesses
À ta santé
Je fume,
Sans oublier d’ouvrir les clos
Pour laisser partir tes mensonges au gré de la fumée envahissante
À ta vie
je souris,
Pour t’emcombrer du poids de mon regard
Mon regard qui sourit
Mon regard lourd
Mon regard qui sait tout
Mon regard , mon regard
Mon regard que tu ne perceras plus jamais

 

Source Photo: Google.com

Publicités