Fête des mères,coups de blues…

Ce bonheur est si personnel, relié par un cordon ombilical unique, une chose qui nous est inconnue. Alors, nous n'en savons rien, nous ne savons rien du bonheur d'être maman.

Publicités

Jean d’Amérique nous quitte…

Jean d’Amérique parti et déjà installé à Agen, on lui souhaite un séjour d’une dimension artistique qu’on pourra savourer bientôt à la lumière de son prochain spectacle : Liberté, mon seul pirate.

Il y a quoi dans les livres?

Que renferme ce tas de papier? Parce qu'au départ, ce n'est qu'un tas de papier, il prend forme et fond sous les yeux du curieux qui ose le tenir ouvert. Il sera ce roman d'amour ou cet essai engagé ou cette bande dessinée érotique, mais il faudrait d'abord être curieux pour le découvrir.

18 Mai, c’est la fête ou pas?

C'est quand demain? C'est aujourd'hui demain. Point de gloire, ni de dignité pourtant. Cela reste une belle chanson pour marquer le pas tous les 18 Mai. Je comprends vos mines boudeuses, je comprends votre refus de fêter, le coeur n'est pas à la fête, qui peut vous en vouloir? Il n'y a plus d'espoir. Même pas moi, sale hypocrite! Car, j'avais l'esprit à la fête, je fouinais à la recherche d'ambiance, je voulais me mettre au pas.

Tonton America, un appel au patriotisme.

C’est une création artistique osée et pensée, qui dénonce l’esclavage mentale, l’aliénation par le biais de la religion, en l’occurrence le christianisme, le rejet du vaudou, les crimes perpétrés sous l’occupation américaine.

Jean Jean Roosevelt, pour la célébration du français en Louisiane.

La durabilité environnementale à travers l’innovation, L’impact culturel sur le développement communautaire, Le tourisme orienté vers l’héritage culturel sont entre autres des termes débattus lors de cette semaine française d’Arnaudville.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :