Du 19 septembre au 19 octobre, John’s Hebert Constant dit Atis Constant a mené campagne auprès de la population haïtienne pour obtenir des votes. Pour cause, il a été  retenu comme finaliste à l’un des plus prestigieux concours consacrés aux jeunes talents des pays d’Afrique, de la caraïbe et des îles de l’océan indien. Grace à son premier album «  Mizik se medikaman’m » sorti en septembre 2015 il a pu suivre dans cette aventure musicale les pas de Darline Desca finaliste retenue en 2015, de Belo grand gagnant de 2006 et plus loin ceux de Bethova Obas, d’Eddy François, et du regretté Master Dji.

Dans une entrevue qu’il m’a accordé le 18 octobre dernier, il m’avait confié alors que le processus de vote se refermait:  « Je suis très confiant »

La confiance, l’état d’esprit  du jeune artiste « Atis constant ».

A la question, comment as tu vécu cette campagne?

-Il est  la fois abasourdi et heureux du flot de support et d’encouragement reçu de ses compatriotes. Artistes, médias, fans sont motivés pour l’aider à atteindre son but. Le succès des votes est dû à l’assistance et la disponibilité de tout le staff de l’artiste auprès des internautes, leur capacité à se déplacer vers les gens pour dénicher les précieux votes. Le support de pleins d’artistes confirmés comme Belo, Rutshelle, Jean Jean Roosevelt, Ti Joe Zenny, Roody Rood Boy, Pikan…etc. Il n’en revient pas!

Son statut de candidat menant des campagnes de vote ne date pas d’hier, déjà en 2010 il a été à la même position au concours Digicel’Stars, statut expérimenté encore en 2011 et 2014 au même concours.

En 2015, la sortie de son premier album réitère l’aval du jeune constant né à Carrefour en 1990, à devenir un artiste connu. Cette nouvelle expérience du concours Prix Découvertes RFI lui a appris la solidarité. Il se sent bien entouré et très motivé : « Franchement, je ne suis pas du tout stressé. Il y a tellement de solidarité autour de moi. Je comprends que l’haïtien est fier quand on le représente dignement à l’étranger et rien que pour cette chaîne, je voudrais remporter le premier prix. J’attends déjà les résultats. » Il n’espère pas le troisième prix : «  j’attends le premier ou le second prix »

Depuis 1981, le Prix Découverte RFI mets au-devant de la scène internationale des jeunes talents de la musique. Ce prix tant convoité se compose surtout de 10 000 euros, d’une tournée africaine et d’un concert à Paris. Pour l’avoir mis plus près du but par les nombreux votes, le public et tous les acteurs culturels sont chaudement remerciés par Atis Constant, le seul candidat retenu dans la région caribéenne pour la finale du concours Prix Découvertes RFI 2016.

Alors quand le vendredi 4 novembre, le Jury présidé par Kery James a laissé tomber son verdict, c’est le Guinéen  » Soul’Bangs » qui remporte le premier prix. Mais Atis Constant a saisi la seconde place bien avant le troisième gagnant Kandia Kora,encore de la Guinée.

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’a rien perdu. En plus d’une belle expérience qui profitera pour le lancer définitivement sur le marché local et international, il a atteint son but: «  j’attends le premier ou le second prix »

« GAGNER N’EST PAS TERMINER PREMIER » désormais, le mantra qui l’aide à avancer vers le succès qu’il mérite bien!

Félicitations et longue vie à ta carrière, Atis Constant!

 

Publicités