Ce billet, j’aurais dû vous l’écrire il y a déjà deux semaines. Mais pendant les deux dernières semaines, j’ai voyagé en enfer. Voici la raison qui me porte à vous parler de calendrier de l’avent qu’à mi-décembre.

Aujourd’hui comme presque tous les matins, j’épluche la toile en visitant site web sur site web, à la recherche d’infos.  Alep! Le résumé des actualités. Alep veut donc dire des vies bombardées, des bâtiments détruits, des civils tués, des enfants , des âmes innocentes éteintes… cela veut dire la guerre pour le pouvoir de certains au détriment de toute une population.

Et puis, vient le moment de se tourner vers ses propres malheurs.Des relations qui se défont, de l’argent écoulé au mauvais endroit, un déménagement difficile, le choc d’une agression à main armée plus le vol d’objets plus ou moins précieux: des outils de travail, des souvenirs, des objets usuels…des pertes énormes de prime abord. On voudrait crier de rage: Pourquoi moi?

l’éclat de rire qui est parti ne provient même pas de toi. Ça sort tellement loin. D’un endroit en toi dont tu ne soupçonnais même pas l’existence. Un coin de divinité qui t’ouvre les yeux. Tu n’es pas la seule âme à souffrir, à être déçue, à sentir le désarroi ou la dépression…regarde autour de toi, et tu verras d’autres gens à ta proximité, des populations loin de toi souffrir autant. Pourquoi toi? Mais tu n’es pas seul à porter tout le mal de ce monde.

Et si tu fermes les yeux un instant, tu oublies ces tracas, ces mauvaises nouvelles ou expériences…tu verras comme la vie est belle! Moi, j’avais le choix de faire un long séjour en enfer ou de sortir de ma tombe imaginaire et d’affronter la vie. De me relever de ma dépression et de continuer à faire les choses que j’aime. Ce qui ne va pas me rendre les choses que j’ai perdu, mais j’aurai raison de mes ravisseurs. Ils ne me voleront pas mon sourire, mes passions, ma vie. Les expériences douloureuses vous grandissent. Il ne faut pas croire le contraire.

Pour finir, il est important de partager ses bienfaits. Ne pas garder pour soi, des rayons d’énergies positives. Le temps de l’avent appel au partage, à l’amour, au pardon, à la félicité. Profitons-en pleinement!

bon an.jpg
Sniff…J’arrête de pleurer les superbes clichés que je vous ai pris, perdus avec ma carte mémoire. 

J’ai concocté un calendrier de l’avent spécialement pour vous. Je tiens à vous offrir au moins un cadeau cette année. Je ne pourrai faire qu’un heureux, mais j’espère que vous serez beaucoup à participer à ce concours de l’avent.

djakout.jpg
Djakout de la collection  » Kilti san pran souf  » par la designer Yverose Moïse 

Et voici le cadeau qu’il est possible de remporter. Un sac du terroir, d’une valeur de 1000 gourdes, fait à la main par  des marchands du marché de l’Artibonite et remodeler par Yverose Moise de AFRIKARIB. Elle a gentiment offert au blog ce djakout magnifique en latanier tiré de sa dernière expo-vente organisé du 8 au 10 décembre à la Fokal. J’ai visité son exposition avec une telle délectation. Je vous ferai un article sur le sujet bientôt! Mais pour l’instant, tentons de gagner un de ces « djakout » élégants.

Marche à suivre

  1. S’abonner au blog ( cliquer sur +suivre)
  2. Commenter cette publication en précisant  » je participe »
  3. Partager  cette publication sur Facebook en m’identifiant( Ma page facebook) avec le commentaire  » je participe » suivi des hastags #coeuretplusleblog #sacafrikarib

Pour les participants résidents en terre étrangère, en cas de gain, le sac est à vous si vous couvrez les frais de transport. Il faut être d’accord avec ce point pour prendre part au jeu.

Le 24 décembre, j’annonce le ou la gagnante par un billet sur le blog.

Je crois que tout est dit. Je croise les doigts pour que vous soyez nombreux à jouer avec moi.

N’est-elle pas belle la vie?

 

Publicités