Recherche

Shoomeatove

'' Coeur et Plus ''

Catégorie

Non classé

UN 4X4 POUR JEAN JEAN ROOSEVELT!

D’emblée je vous le dis, en voiture je ne suis pas très calée! Donc ce n’est pas du modèle ou de la marque exceptionelle de la  voiture de Jean Jean que je vais vous parler.

Je trouve qu’il est intéressant de découvrir la contribution, l’évolution ou l’accomplissement de nos acteurs socio-culturels après un temps donné.  Pour la politique on dirait que ça saute aux yeux, on a les résultats de toute manière.

Parmi les artistes qui n’ont pas chomé en 2015 se figurent, Jean Jean Roosevelt. Une année 2015 marqué par le mot: VOYAGE! Pour un artiste, il n’y a pas mieux que de transporter son art. De savoir que son chant résonnent dans les contrées les plus lointaines de chez soi. De même pour un peuple, sentir que l’on est ignoré, qu’on est comparable à une île déserte perdu au fin fond de la mer des caraïbes ne chauffe pas notre fièrté.

Durant l’année 2015, Le chanteur aux  quatre opus, dont le dernier sorti en 2015, Ma Direction a contribué à propulser la culture haïtienne à travers le monde. La musique haïtienne a été chantée sur quatre continents, le  » Mache rara  » a été dansée dans de nombreux concerts en Europe, en Afrique,en Asie et bien sur, en Amérique!

Bruxelles, Liège, Paris, Paimpol, Biaritz, Norvège, Dakar, Ho-Chi-Minh-Ville, Hanoï, Boston, Montréal sont les villes qui ont reçus l’effluve d’Haïti à travers les chants de Jean Jean Roosevelt.

Malgré tous ces déplacement, l’artiste a tout de même trouvé un créneau pour doter sa ville natale, Jérémie, d’un festival de musique dédié à la femme et à ses multiples talents: Festi-Amelie 1ère édition, sa ville de résidence Port-au-Prince, d’une école de musique, DoReMi Ecole de Musique. Autre fait marquant le 2015 de Jean jean serait le don de sa médaille, fièrement remportée aux 7èmes Jeux de la Francophonie, au Musée du Panthéon National et sa signature avec une boîte de production Franco-Sénégalaise Prince Art’s.

Avec une année riche en actions polyvalentes et positives, Jean Jean Roosevelt peut se hisser fièrement dans la liste des Meilleurs chanteurs haïtiens de 2015!

 

Publicités

COUCOU EN 2016!

Si vous lisez ces lignes, c’est que j’ai traversé le temps tout comme vous et que nous nous sommes retrouvés dans un autre espace temporel appelé 2016, une nouvelle année!

La tradition nous l’impose, je dois vous faire mes voeux et vous devez me les rendre. Faites pas attention au ton de ma phrase, je suis bien contente de vous souhaiter mes voeux de Bonheur, de Succès, d’Amour et de Prosperité. Je suis d’avis que la parole est puissante, et que les voeux sont magiques.

AhAh! Pourquoi le monde va si mal malgré tous les meilleurs voeux échangés? Parce que nous suivons la tradition tout simplement. Le jour ou de nos coeurs sincèrement sortiront des voeux , le monde connaitra de meilleurs jours.  En attendant , mettez tout en oeuvre pour savourer les miens avec un fort potentiel de sincérité, donc de puissance positive!

La nouvelle année arrive aussi avec son lot de bilans, de tops, de razzias, de récapitulations, de rétrospections, de plans, d’objectifs …ok, à n’en plus finir! Mais celui le plus important est notre bilan et notre plan personnel. C’est un exercice utile pour entamer un nouveau depart. Dans ce monde fait de chaos, vivre sans repères est un choix, certes, mais cela peut s’avérer déroutant pour certains,

Sinon, l’idée de ce billet, est de faire un peu ma rentrée! Je n’ai pas eu l’occasion de vous remercier depuis mon déménagement chez mon ancien hébergeur Blog.fr. Depuis Août, que je publie chez WordPress, l’expérience me plait beaucoup. Je suis reconnaissante envers mes dizaines d’abonnés, il y avait zéro au tout début! Mes centaines de lecteurs, d’un peu partout dans le monde, les statistiques ne mentent pas…Merci pour l’encouragement grace à un j’aime, un petit commentaire, un message, un partage! Merci pour chaque visite, pour chaque lecture.

2016 sera riche en nouveautés. Le blog vous apportera plus de plaisirs, plus d’informations, plus de sujets vivants et actuels. Déjá, je vous mets au parfum de mes projets en cours: Une série sur le travail remarquable  d’artistes et de personnalités effectué en 2015 et…(tada!) ma nouvelle profession: La Photographie! Je ne vous l’avais pas caché, je suis une passionnée de photographie, alors j’ai décidé fin 2015 de passer pro, et me voilá engagée dans un nouveau projet qui durera toute l’année 2016, mon Projet 52! Une photo par semaine avec un thème différent.  Je compte sur vous pour m’aider à progresser gráce à vos critiques et encouragements.

Coeur et Plus, le blog souhaite garder son inspiration, son souffle de vie, et devenir plus dynamique avec beaucoup plus  d’abonnés et de lecteurs.

Et à vous encore une fois, Bonne et Heureuse année 2016!

A très bientot,

XoXo!ista.jpg

 

Miss universe 2015, tout est bien qui fini bien?

Je pense que ça doit être fascinant, de pouvoir changer sa vie , même pour un court instant. Changer sa vie , pas genre nouvelle voiture, nouveau compte en banque, nouveau chéri…Mais plutôt, échanger sa vie actuelle avec celle d’autrui. Histoire d’empathie, de ressentir ses propres émotions, de comprendre ce qui se bouillonne à l’intérieur. De vivre sa vie et d’en sortir avec le résultat d’une nouvelle expérience.

Tiens! Bonne idée, je vais tester la vie de Miss Universe colombia 2015! je vais juste me mettre à la place d’une ravissante jeune fille, présentatrice télé , mannequin de mode et détentrice d’une couronne.

Oui, elle a été élue Reine universelle du plus grand concours de beauté, le présentateur l’a annoncé fièrement, d’ailleurs c’était écrit , il lisait juste ce qui était écrit! Elle a eu l’écharpe Miss Universe, les fleurs qui vont avec, et le plus important la couronne! Elle a versé la larme de la gagnante émue, après elle a souri plein de courage, Faut pas pleurer ma reine, elle a salué, prit la pose pour la photo du jour, le public a acclamé, c’est le sacre!

12391418_10203977745164128_8443480779793638551_n

Sauf, qu’en général, on ne s’excuse pas quand une fille du très convoité top 3 grimpe les dernières marches de la victoire! Sinon, il y a une chose qui ne va pas bien!

Alors souvenez vous, je suis Miss colombia….et ça n’a pas duré plus de 4 minutes! Je vous raconte pas hein, ma déception, je suis un peu en colère aussi, à un moment j’étais gênée, un pincement au cœur, plus sérieusement j’ai honte, en fait je suis très furieuse, car ma couronne me manque!

Déjà bien plaquée sur les cheveux de Miss Philippines!

En étant Miss Colombia, je suis confuse, figée, ne pouvant croire en la réalité d’une telle situation. C’est le choc!

Ça me plairais aussi d’être Steeve Harvey, lui l’oiseau de mauvais augure pour l’une, et véritable messager du bonheur pour l’autre… » I have to apologize  », c’est la phrase la plus dure à prononcer la nuit dernière a Las Vegas!

 

Mon aventure m’a entraîné à être dans les couches de peau satinées de Miss Usa et Miss Philippines!

L’hypocrisie n’a pas d’autre résidence! J’en ris même à l’annonce de cette honteuse situation pour Miss colombia, J’ai encore une chance, on a encore une chance, pourvu que ce soit moi, Incroyable c’est moi!

Ôte cette couronne que je m’y coiffe! Et voila le moment tant attendu:

Encore le sacre!

1004544_10153890030089047_1575103580097709677_n

Miss Universe 2015, tout est bien qui finit bien: Steeve Harvey s’excuse, après tout, l’erreur est humaine! Miss Colombia  devenue première dauphine, est heureuse et se sent en pleine forme dans un message vidéo, Miss Philippines est sacrée 64 ème Reine Universelle  et Miss Usa se contente d’être la deuxième dauphine! Ah non! pas d’autre détrônement ultra rapide!

Quant à moi, je reste égal à moi même , ni Reine ni Miss. Autant pour moi!

Sauf que missuniverse.org ce show nous dépasse, on souhaite  de meilleurs!

 

Je vous emmène au Sénégal!

Je vous emmène au Sénégal, plus précisément à Dakar, la capitale. Du 28 au 6 Décembre, des blogueurs originaires de 24 pays francophones y avait séjourné.

L’ÉVÉNEMENT?

  • La quatrième édition de la formation des blogueurs de Mondoblog-RFI 

Sans doute, vous vous posez la question : Comment on va entreprendre ce voyage?

Je vous présente notre guide:

12307454_1488822278092808_7170342146840897867_o
Caricature de Widlore Mérancourt par Jeff Ikapi, un des Mondoblogueurs.

Avec ce talentueux blogueur, nous allons effectuer ce voyage au Sénégal et découvrir les coulisses de la formation MONDOBLOG.

C’est parti!

Cœur et Plus: Haïti a été l’un des pays les mieux représentés au programme de formation numérique de MONDOBLOG, qui s’est déroulé à Dakar. Es-tu d’accord avec cette phrase?

Widlore M. : En effet. On a été en tout sept (7) blogueurs haïtiens à participer a la formation Mondoblog au Sénégal cette année. Malheureusement, il n’y avait qu’une fille, Emma Lucien à être sélectionnée. Je fais le vœu d’une participation plus nombreuse à l’avenir des femmes haïtiennes dans le blogging en général et sur Mondoblog en particulier.

Cœur et Plus: Quel est l’objectif de cette formation?

Widlore M. : La formation annuelle Mondoblog vise à renforcer les capacités des blogueurs de la plateforme. Elle traite de la maîtrise des de rédactions sur le web, des réseaux sociaux, du référencement ( SEO), de la photographie, de la vidéo, des questions de sécurités informatique et de la déontologie du blogueur. Parallèlement, elle est aussi un prétexte  pour les heureux sélectionnés de découvrir un pays d’Afrique, faire du réseautage et parfaire leur rapport à l’altérité. Le contenu des cours est donc aussi importante que les savoureux mots en Wolof, les pépites de la culture sénégalaise, la goûteuse cuisine locale, la politique…etc

Cœur et Plus: Qu’est-ce-que cela va changer concrètement dans ta manière d’exercer le blogging?

Widlore M. : C’est au contact de l’autre qu’on apprend le plus sur soi même, j’ai réalise que bloguer sous d’autres cieux, peut être la condition d’une privation de liberté quand elle ne conduit pas à un sort funeste. Ce qui évidemment renvoie le blogueur à la notion de responsabilité. Nous ne sommes pas des journalistes, mais nous devons constamment veiller à inscrire nos propos dans la légalité et une certaine éthique. Toute liberté déréglée porte en elle les germes d’un virus liberticide délétère pour le corps social. De plus, j’ai appris que sur internet, la forme est tout aussi importante, sinon plus que le fond. Il est donc nécessaire d’être rigoureux en ce qui a trait à la régularité des publications, au choix des titres de billets et aux partages sur les réseaux sociaux. Bien écrire n’a jamais suffit pour être lu sur internet.

Cœur et Plus: Tu peux résumer ton blog en quelques lignes? Quels sont les sujets que tu abordes en général?

Widlore M. : J’ai intitulé mon blog « Encrier ». Moins parce que je suis originaire de la cité des poètes (Jérémie) que pour la citation « L’encrier brisera les canons » de Victor Hugo. J’y publie mes réflexions sur les soubresauts politiques et sociaux en Haïti. Sachant qu’une histoire intrigante a plus de chance de faire de l’impact qu’un long texte obscur et alambiqué, j’essaie depuis peu de m’essayer à la fiction sociale.

Cœur et Plus:  Est-ce que tu as une idée sur les critères de sélection pour cette formation Mondoblog?

Widlore M. : À la base, tous ceux qui sont présents sur la plateforme Mondoblog sont des gagnants. Ils ont été sélectionnés sur un concours redoutable mené par l’équipe de l’émission Atelier des Medias de la RFI. Depuis peu, certains anciens blogueurs de la plateforme sont par ailleurs impliqués dans le processus. Les recrûs de cette étape sont assistés et formés pendant des mois par l’équipe de la plateforme sur l’organisation de leurs blogs, les principes de base du blogging, etc.
Par la suite, la régularité et surtout la qualité des publications entre autres déterminent ceux qui assisteront à une formation en présentiel dans un pays d’Afrique.

Cœur et Plus:  Qu’est-ce qui a joué en faveur d’Haïti ? Pourquoi avons-nous plus d’invités que la plupart des autres pays participants ?

Widlore M. : Parce qu’on est les meilleurs (rire). Plus sérieusement, internet a libéré la parole en Haïti. Avec plus d’un million d’internautes dont la majeure partie est des jeunes, la liberté d’expression en ligne est devenue un exutoire aux frustrations sociales de toute sorte. À voir le succès de plateformes de blogging participatives comme Ayibopost, et la qualité des interventions d’analyses de la conjoncture politique ou de fiction qui y est publié, je pense qu’on peut commencer à étudier l’influence de ces nouveaux personnages publics dont le pouvoir sur l’orientation de l’opinion va grandissant.
Par ailleurs, la communauté des blogueurs haïtiens est très importante et active sur Mondoblog. Quand on ajoute le fait que certains contributeurs comme moi n’ont pas participé aux précédentes éditions de la formation à cause des difficultés administratives, ça fait potentiellement beaucoup du monde à inviter.

Cœur et Plus:  Bloguer, ça représente quoi pour toi?

Widlore M. : À la base, j’écris pour ne pas oublier. Dans ce monde ultrarapide de l’infobésité et du zapping, la mémoire, assaillie de futilités, s’étouffe dans une congestion ou l’utile côtoie le superflu quand le second ne devient pas plus important que le premier. Écrire dans ce contexte devient un marqueur de temporalité, une trace claire et nette autour d’un fait, d’un évènement ou d’une actualité.
J’écris aussi pour interpeller. Parce que la violence n’est rien d’autre que la défaite de la parole, j’essaie d’utiliser ma liberté d’expression pour attaquer les maux de mon époque que sont l’intolérance, l’ignorance, la superstition, l’incompétence érigée en norme, etc.

Cœur et Plus:  Widlore…Une brève description de toi ?

Widlore M. : Que dire ? Je suis né à Jérémie un dimanche sombre de janvier 1992. Passionné de lecture, de discussion et d’écriture je suis au stade de la rédaction de mon mémoire de sortie en tant qu’étudiant en Sciences Juridiques à l’Université Publique du Sud aux Cayes. Membre régulier de différentes associations sociales notamment du Rotaract Club des Cayes, j’anime dans cette ville depuis 2012 des émissions télévisées de débat politique très prisées localement. J’œuvre également pour le respect des droits de l’homme et l’implication des jeunes dans la gestion de la cité.

Cœur et Plus:  As-tu de nouveaux projets à la suite de cette formation ?

Widlore M. : Trop de projets nuisent parfois à l’efficacité. Obsédés par le futur et ses mirages, nous oublions souvent de visiter le passé, ce jardin secret où sommeille, enfouis sous les remords amers ou la nostalgie des fleurs joyeuses fanés depuis, des pépites merveilleuses de notre existence. Je voudrais comme Kery James prendre du recul pour mieux reprendre de l’élan.

Cœur et Plus: Page blanche… ( Dites ce que vous voulez )

Widlore M. : Ayant toujours trouvé à la parole quelques défauts compensés par le sublime des mots bien placés, je profite de cet interview pour te féliciter pour tout ce que tu fais. Ton talent, ta détermination, ta désinvolture, ton opiniâtreté et ta confiance inébranlable en tes potentialités sont la sève qui nourrit une bonne partie de mon quotidien.

Merci à Widlore pour ces Propos…

et Bon atterrissage à vous mes chers lecteurs !

100% FUN!

Il est fort possible que cela ne vous intéresse pas de savoir ce que j’écoute en boucle sur mon téléphone, à mes heures perdues…Cependant moi, je brûle d’envie de partager avec vous cette (Playlist) nommée (100% Fun ) qui comme le nom l’indique me procure énormément de plaisir.

Je me sens un peu coupable tout de même de publier pareil sujet dans le contexte actuel du pays, mais après tout que pouvons nous faire?

Après une journée de stress,d’angoisses, de nouvelles les unes les plus décevantes que les autres…après une nuit blanche à surveiller si ( la chose ) ne va pas arriver dans notre quartier, en sortant d’une journée de manifestations, de revendications si vous êtes militants actifs, hors réseaux sociaux…( je ne dis pas que c’est mal de militer sur les réseaux sociaux uniquement)…Bref l’occasion ne manque pas pour se vider les méninges! c’est même une urgence!

Alors je vous conduis à l’intérieur de mon HTC First ( ou IPHONE 6? nahhh) pour découvrir mes morceaux du moments!

1-

 » Je te pardonne « , peut-être mon titre préféré, mais en fait l’album entier, ce qui veut dire les 26 sons de la pilule bleue et rouge de M.C.A.R./ Ce que je ne ferais plus jamais, c’est d’écouter une seule fois un opus de « Meugi » et de dire: Ah, j’aime pas trop…je l’ai payé cher!

2-

Cette magnifique chanteuse, je l’ai découvert avec son titre: < L’heure avait sonné > grâce a la série  » Gossip Girl  » ( Merci G.G. ). Le Bonheur un titre simple comme bonjour, qui nous ouvre le chemin du bonheur si on veut bien écouter…

3-

La voix de ce chanteur australien me captive dès les premières notes…et çà ne s’arrête plus depuis des jours que je l’écoute! Juste un bon moment à passer avec lui…enfin sa musique!

4-

On dit têtu comme quoi? Une mule,un enfant? Moi, je dis:Têtu comme  » Hotline Bling  » Envoyée sur mon whatsapp par une auditrice de mon émission radio ( https://www.facebook.com/Le-Coach-Magazine-197795196961206/?ref=hl ) qui demandait une dédicace, j’ai dû l’auditionner une fois et le tour est joué!

5-

Eh ben oui! Là j’suis morte! J’aime trop ce refrain dans une mixité de mots qui me pousse à googleliser ( Paroles de Là c’est die) ! Et le clip un vrai petit plaisir…si on ne veut pas se prendre la tête avec les crises angoissantes pendant un moment, je crois que c’est le son a écouter pour tuer le temps!

6-

Si certains trouvent la boxe excitante, moi par contre c’est l’univers des motos! Alors quand Macklemore et Ryan Lewis me proposent M&M ( Musique et Moto ) j’ai dû mal a dire que je ne me drogue pas! P.S: Il faut regarder le clip!

7-

Ca rend toujours  » Happy  » d’écouter Pharell Williams ! Il n’y a aucune raison de ne pas s’accrocher à ce titre: Freedom..(Çà fait un moment qu’il siège dans la <Playlist >) mais bon, je n’y peux rien la liberté tout comme le pouvoir, on ne les laisse pas filer sous aucun prétexte!

8-

Adèle est de retour, et oui çà se sent! Et elle garde la mauvaise habitude de parler à notre place! Ben…c’est pas grave ! on n’aurait pas fait mieux qu’elle sur ce coup! ( hello,çà va?…écoute la musique »Hello »de Adèle…çà simplifie la vie! )

9-

Pas la peine de dire que j’adhère complètement dans la #Team Il faut vivre! Ce sont les paroles de cette musique qui me séduisent surtout.Et aussi le son pas possible qui s’y joue …Et aussi la superbe voix de Shy’m! Pourquoi pas?

10-

Le meilleur je l’ai gardé pour la fin! Heureusement que je ne vis pas au Cameroun, le préfet m’aurait collé un:Prison à perpet ! Je ne vous dis pas plus!

Et voila! Ma ( Playlist ) 100% fun n’a plus aucun secret pour vous, c’est ma dope contre le Stress du moment!

Et Merci de m’avoir écouter me confier… à présent: Please don’t stop the music!

KISA NOU FE POU KREYOL ?

FB_IMG_1445897086997

Mwen renmen kreyol tankou manmanm ki fèm. Sa vle di, pa mandem kijan ni koman. Sèl sam konnen, li mèt bèl ou lèd, ak defo ou andikape, li se manmanm mwen renmenl.

M sonje leu mwen tap aprann pale franse, yo t komanse fem li lèt A, ti madanm tèt mare lè map aprann ekri…elatriye. Men m pa sonje yo te montrem pale kreyol. Yon jou, mwen menm, ti frèm ak ti sèm, nou jwenn yon liv ki ekri an kreyol nan bifèt liv papa nou, m pa sonje non li, men se te yon liv ki pale sou lasante. Nou lil ansanm. Nou te bien sezi, nou di epa nou konn li kreyol? Se te yon pakèt zafè pou nou!

E poutan, sak rive a montre ke kreyol, se nanm nou. Se pa yon bagay yo met nan nou, Kreyol se nou, nou fet konsa.

Sam sonje tou,lakay mwen, papam t defann nou pale kreyol. Profesè lekol li te ye a, pat dako pitit li yo pale kreyol. Fraz la te en franse konsa:  » Le créole est interdit dans cette maison! »

Manmanm te konn edel, kidonk, m pat ka di mo sa yo: Lanmè: La mer; Madanm: Madame; ak anpil lot anko, menm si se ta kreyol map pale. Se maledve.

Lekol la, pat bay chans tou. Franse pou nou pale, menm sou lakou rekreasyon. San sa, baton, pinisyon.

Se pa sèl mwen ki te viv sitiyasyon sa non, pa vre?

Jodia, 28 oktob la, m sentim kontan jan nan rezo mwen, m wè tout moun ap rejwi, voye pwovèb ak bèl ti mo kreyol tanzantan.

M kontan paske ke m wè tout efo yo met deyo pou yo fe nou rayi sa nou ye li pa mache. Nou kembe la. Nou pa bliye sa nou ye.

M li tou kek zanmi ki pa kontan ditou. Se yo menm ki fem anvi rakonte nou listwa sa. Zanmi sa yo di, se ipokrizi. Ke se jodia nou gen foli pale kreyol. Ke se fe wè, se makak.

Lèm reflechi, m pa dako avek yo. Poukisa?

Yo pa prete nou kreyol, se nou ki fe kreyol. Se lang ak manyè liberasyon nou. Se afè pa nou. Pèson pa ka retirel nan nou si se pa nou menm menm.

Nou pa gen poun bay rezon ak rapo, sou lè nou pale kreyol. Nou deja kreyol la, se konsa nou viv. Poutan sistèm ledikasyon nou, goumen anpil poul te pati kite nou. Li rete tankou yon tach. Se amprent nou.

Lè kreyol mele, se kreyol ki demelel.

M sonje lèm nan inivesite,m t konn gen anpil problem ak kanmarad mwen yo. Depi se travay en gwoup, m pa janm menm kote ak res gwoup la, ki chwazi lang kreyol lè mwen, m vle prezante nan lang franse. Zanmim sa yo te konn dim dwol. Nan tèt yo se paske mwen rayi kreyol, ki pat janm vre.

Men sa nou tap aprann nan se te an franse yo bay li, liv yo en franse, enfomasyon ki sou entenet la yo en franse, peyi nou vle pati al ogmante konesans yo pa konn kreyol.

Kisa nou fè pou kreyol apre pale?

Pi gro pwoblèm nou, se met kreyol en fas franse. Pouki rezon? Sim renmen franse, sa pa vle di m rayi kreyol. Janm redi poum kembe règ gramè, fe devwa, etidye vokabilè poum aprann pale franse?

M pa fet ak franse, men li nan mwen tou. Franse se idantitem, paske li reprezante efo mwen fe poum te akseptel. Se franse ki metem kotem ye a, se lang ki fem pa yon analfabèt, se lang yo montrem li depim ti katkat, se lang konesans ki nan tèt mwen. Franse se byen mwen, piske li se yon eritaj ke mwen aksepte.

Jodia nou selebre kreyol, se bèl. Men pa bliye, kreyol se riches nou. Danny Laferrière, yon moun mwen renmen anpil kom ekriven di sa: « Riches nou pa petwol, ni lot gwo sous yo, se kilti nou. »

Si nou sispann akize franse, a la gro bagay nou ka rive fe ak kreyol nou an! Nou pedi plis tan, nou pedi twop tan nan fe batay kreyol / franse!

Sonje, Kreyol se pa selman yon lang. Se yon fason moun viv tou. Ann voye kreyol monte nan jan nou kapab!

Viv lang ak bèl kilti kreyol!

JEAN JEAN ROOSEVELT: UNE FIERTÉ NATIONALE!

D’aussi loin que je me souvienne, c’est-a-dire en 1996, l’année de mon 6ème secondaire au Collège St Louis de jérémie, ce garçon possédait déjà l’âme d’un artiste. Je ne l’ai jamais vu conformiste ou linéaire comme tout élève d’un collège congréganiste huppé, accroché à leurs règlements, leurs interdits.

Ceci dit, je ne l’ai jamais vu non plus boudé, triste, calme ou en froid avec qui que soit. Partout, il traînait un sourire sans fin, une démarche en cascade, une bonne humeur contagieuse et des refrains plutôt curieux, car, ils sonnaient bien.

Un autre élément bizarre, il était toléré par tous les adultes de son entourage. Je n’ai toujours pas compris ce qui peut entraîner une conversation entre lui et ma mère, où les deux envoient des éclats de rire digne d’un  » Sitcom  ».

Et le plus étrange, sa guitare! Toujours en compagnie d’une guitare.

De longues et tranquilles promenades dans l’obscurité d’une ville aux senteurs de vacances de pâques, sa petite bande le suit partout, jusque sur la galerie qui accueillera la sérénade. Un public primitif certes, mais toujours satisfait.Les filles, absolument toutes, repartaient avec des étoiles pleins les yeux et des rêves secrets bien enfouis…dans cette province du Sud, eh bien on est pudique et bien élevés, et les garçons, avec ce goût d’espoir qu’un jour ,le monde sera nôtre!

Un marchand de rêves, un marchand d’espoir!

Avec un talent qui n’a pas tardé à se confirmer, NOUS, on continue de le suivre partout, à se l’approprier, à toujours rappeler aux AUTRES, qu’il est de notre terre, que son nombril y est planté.

Ils nous rendaient fier.

NOUS ici, regroupe deux catégories: ses fidèles compagnons de chemin en particulier, et en général les jérémiens. Les AUTRES, tout ceux que BALLADE MAX a permis de découvrir, un jeune talent, un chanteur de charme, un zuzu, un allié du français, un artiste simple et sympathique, un jeune homme fougueux et ambitieux.

TOUS ne sont pas du même avis, défendre la femme et les enfants, chanter RECOMMENCE, PINGA , IL Y A DANGER est dangereux et n’attire pas forcément que des admirateurs. BEAUCOUP sont méfiants , prudents et même carrément sceptiques.

La nouvelle est tombée comme un coup de massue: JEAN JEAN ROOSEVELT, grand gagnant des 7èmes jeux de la Francophonie, catégorie chanson!

Nice 2013/ 7ème Jeux de la Francophonie
Nice 2013/ 7ème Jeux de la Francophonie

Une Médaille d’Or pour HAITI! Une Haiti qui s’allie à la cause, une Haiti qui comprend, une Haiti qui se réveille et qui entend au même moment où d’autres continents courtisent notre fierté!

Europe, Asie, Afrique, un pèlerinage de musique en faveur de la culture haïtienne!

Liège, une ville que je n’oublierai jamais…pour bien de raisons,  une ville qui m’a aidé a comprendre que la beauté est universelle. Que l’amour, où que l’on va s’exprime de la même manière. En face d’une multitude de gens, de races et d’origines différentes, sa musique coule avec fluidité. Effluves de créoles et de sonorités tchyaka, loin de semer la confusion, sont reçus avec le même air rêveur, la même ferveur, qui rappelle l’adolescent qu’il était et qui chantait des sérénades pour ses amis. Les applaudissements et les cris sont des poches d’air qui font gonfler ma fierté.

IMAG4231
Scène du Théâtre de Liège/ 2ème Forum Mondial Langue Française

Le Festival Francophonie Métissée, s’offre cette année pour sa clôture ce 16 octobre 2015, un Jean Jean Roosevelt riche en accomplissements et encore jeune d’avenir avec en main un nouvel album: MA DIRECTION! Un quatrième opus qui témoigne de la grandeur d’âme de l’artiste, de la dimension universelle de son talent qu’il utilise soit pour attirer l’attention sur les grands problèmes liés aux changements climatiques ( J’ai à coeur ma planète), ou pour dénoncer un système vicieux qui dure depuis trop longtemps ( Victimes) ou encore pour chanter l’amour véritable ( Kima Doon set) entre autres, comme le courage de revivre la traite négrière (l’île de Gorée) ,ou en ouvrant son coeur à son public ( Je suis à donner) à découvrir ce 13 Novembre 2015, lors de la sortie officielle de l’album en Haiti.

L’avenir de la musique haïtienne reste la priorité du chanteur qui s’investit actuellement dans un nouveau projet social pour les jeunes: DOREMI Ecole de Musique, avec l’aide de l’avocate Nathalie Wakam et du notaire candidat à la Présidence d’Haïti Me Jean Henry Céant!

jjr

« FÊTE ET FUNNY-LA JOIE DE RIRE » UNE AVENTURE A VIVRE…MÊME EN PHOTOS !

Çà Commence ! La deuxième édition de ‘’Fête et Funny’’ est lancée ! Le public a encore une fois répondu a l’appel…c’est parti pour deux heures de rires ! L’humoriste Jean Mau l’initiateur de cette soirée d’humour et de chansons drôles se produit déjà sur scène !

Jean Mau lance la soirée!
Jean Mau lance la soirée!

Notre beau public face à l’humoriste Déjoué, (le plus gros comédien d’Haïti, selon l’humoriste Jean Mau)! Justement il raconte son quotidien d’obèse ! Il assume et assure!

Déjoué face a un public enjoué!
Déjoué face a un public enjoué!

Les humoristes Doumi et Vanessa, interpretent ‘’ Le telephone pleure” tandis qu’il pleut au dehors…coincidence?

Le téléphone pleure: l'air, mais des mots différents...Ah ces humoristes!
Le téléphone pleure: l’air, mais des mots différents…Ah ces humoristes!

Le slam s’invite à la fête ! Le groupe de ‘’ Mots en Maux’’ a déridé plus d’un par leurs mots et par leur tenue choc aussi !

Un look d'enfer...
Un look d’enfer…
Entre chants et slams, le public est gâté!
Entre chants et slams, le public est gâté!

‘’Fête et Funny’’ international ? l’Humoriste canadien Mario Jean , a réussi le pari. La salle entière était  pliée de rire !

Mario Jean il précise qu'il n'est pas Haïtien quoiqu'il porte un nom haïtien...un moment de délire!
Mario Jean il précise qu’il n’est pas Haïtien quoiqu’il porte un nom haïtien…un moment de délire!

Rikiki, un moment fort du spectacle. Il n’a pas sa langue dans sa poche donc, il aime bien raconter.  Le public ne s’est pas  fait prié pour rigoler et applaudir !

Rikiki...Il a fait un show  " Tout public"...même un enfant de 3 ans dans la salle n'a pas pu retenir son rire!
Rikiki…Il a fait un show
 » Tout public »…même un enfant de 3 ans dans la salle n’a pas pu retenir son rire!

La deuxième édition de « Fête et Funny-La Joie de rire » s’est déroulé le samedi 5 septembre au local du restaurant Coin du Chef à Pétionville dans une ambiance de convivialité et de bonne humeur. Organisé par «Tchyaka Haïti Productions », une troisième édition est à venir pour le mois d’octobre, date non encore annoncée ! Restez sur votre soif de rire ! A bientôt !

Crédits Photos : Meem Shoomeatove Vincent

Les dîneurs en blanc!

diner-en-blanc-haiti-2015-logo

Ils ne sont que çà, un groupe de personne tout de blanc vêtu qui dîne sur un lieu tenu secret jusqu’à leur descente du bus ( je suppose blanc ) qui les conduit.
Autre chose à savoir, ils sont responsables de leur repas, de la décoration de leur table, de leurs couverts et seul on ne peut dîner. Il faut avoir de la compagnie.
Le plus important à savoir, c’est que c’est un cercle fermé, la porte d’entrée n’est pas grande ouverte. Il faut recevoir une invitation, sinon on s’inscrit sur une liste d’attente…( j’espère que vous connaissez quelqu’un qui pourra allonger son bras pour te tirer de cette liste d’attente…Bonne chance!)

                                                        Ma compréhension de l’activité
c’est un évènement mondain comme toute autre à travers le monde, par exemple: une soirée dansante,un bal masqué, une soirée d’humour, un festival de film destiné à amuser, à détendre un public.

Mais un évènement qui ne plaît pas à tous. Ce qui est plutôt normal, le contraire serait inquiétant.
<< Ne plaît pas à tous >> est ici un doux euphémisme. Le fameux dîner en blanc est fustigé de préférence.
En Haiti, pour cette 3ème édition, ils étaient environ 700 à aller dîner dans  »les Jardins du MUPANAH » mais nombreux ( sans capacité de citer un nombre exact ) en a gros sur le coeur pour cette sortie.
 » Aucun intérêt- Snobisme- Discrimination- Folie- Futilité- Hystérie- Trucs de bourgeois- Minables- Honte a vous-  » Ce sont des commentaires recueillis sur la toile ou en interrogeant des gens de mon entourage.
A la question, pourquoi en avoir contre des personnes qui dînent? J’ai compris que c’est pas juste un dîner dans l’esprit de ceux qui critiquent.
C’est pour eux le symbole d’une inégalité sociale palpable, un affront contre la misère, un mépris pour les problèmes du pays…Comme le dîner qui se déroule en pleine menace de cyclone ERIKA sur Haiti.
J’ai lu plusieurs commentaires d’internautes, mais le groupe qui tient mes nerfs en otage, sont ceux qui réclament un  » Dîner en NOIR  » en solidarité avec les pauvres…Un Dîner en NOIR contre la misère, la crasse, l’insalubrité, la faim.
La couleur NOIR est donc synonyme de choses bien évidentes. Quelle association! ( Qui se ressemble s’assemble apparemment) et je secoue ma tête de gauche à droite : SMH!
Selon les organisateurs, Le dîner en blanc est supposé donner une image positive d’Haiti à l’échelle internationale, c’est prouver que nous autres haïtiens avons la capacité d’organiser des évènements de grandes envergures.
Bizarrement, c’est un sujet qui fâche.
Aujourd’hui l’haitien qui publie de belles photos de son pays, de plages paradisiaques, d’appétissants plats locaux, de paysages uniques, de grands évènements comme la douzième CARIFESTA ou le Dîner en blanc, les plus récents, est accusé de propagandiste.
C’est un haïtien qui cache la laideur, la saleté, les contentieux politiques, qui fait semblant que tout va bien dans le meilleur des pays.
Les mots dièse #HaitiExperienceit #Selapoula sont très mal vus par certains.
Et pourtant, on se plaint toujours que les médias internationaux vendent très mal le pays, n’exposant que le coté négatif. Ils vous montrent malheureusement  » Cite Soleil  » et vous décrivent le quotidien de chaque haïtien.
Nous sommes tous d’accord ce sur point.
Donc, Maintenant on fait quoi?
Le nouvel ordre du patriotisme serait de dénigrer nous-même notre pays!
Et pour revenir à notre table blanc et à notre dîner raffiné, personnellement, je ne vois pas l’intérêt. Mais je ne vois pas non plus l’intérêt d’un dîner en noir. Payer 110 USD, transporter mon dîner et m’habiller en noir est pour moi tout aussi futile.
Les deux dîners font la paire.
Je suis aussi d’avis que les magnifiques photos pris avec un drone, ne doivent pas primer sur les problèmes existantes. Mais qui sommes-nous pour imposer à tous notre lot de soucis?

La misère est tout aussi réelle qu’un joli coin photographié, la faim est tout aussi vraie que l’accès à un dîner en blanc.

Haiti, c’est ce pays la. Ce Pays oû l’on croise la diversité en tout temps, en tout lieu, en toute circonstance.
On a besoin d’acteurs pour promouvoir notre coté éblouissant : Laissons les prendre des photos et dîner tranquilles.
On a besoin d’acteurs pour dénoncer nos tares: Laissons les libres de ne pas cacher ce qui ne va pas.
Maintenant Agissons! Jouons notre partition! Changeons les choses chacun de son point de vue, sans mitrailler le voisin d’en face.

Source Photo: Google.com

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :